imprimer

Inscription à la newsletter

Benjamin Trouillard, promo 2017, reçoit le prix RINA/BV pour son projet d'études en Génie Maritime

Retour à l'accueil - Toutes les actualités

 

Le 2 décembre 2017, à l'occasion de la remise des diplômes, Benjamin Trouillard (promo 2017) a reçu le prix RINA/BV Student Naval Architect Award pour le meilleur projet de fin d'études 2017 en Génie Maritime.

Ce prix est offert toutes les années aux étudiants en Génie Maritime de l'ENSTA ParisTech par The Royal Institution of Naval Architects (RINA) et Bureau Veritas.

Son projet de fin d'études, mené au Laboratoire d'Océanographie et du Climat a eu pour thème : "Hydrocarbon Seepage Source Detection Using Real Time Sea Glider Observations", dont voici une présentation :

Les suintements naturels d'hydrocarbure sont des endroits où un mélange liquide et gazeux de pétrole à l'état naturel s'échappe, entre autre, par les irrégularités du fond marin, formant un panache complexe en remontant vers la surface. Ces phénomènes sont peu connus, mais semblent être responsables de plus de la moitié de la pollution mondiale en hydrocarbures dans le milieu marin. Pour cela, ils intéressent tout aussi bien les pétroliers, que les climatologues. De plus, la technologie des planeurs océaniques est en plein développement, du fait de son coup exploitation très faible, son large rayon d'action et son autonomie longue, ainsi que sa capacité à recevoir des capteurs très variés faisant des mesures sur toute la colonne d'eau. C'est pourquoi, ces véhicules autonomes suscitent un vaste intérêt pour l'étude de ces phénomènes, d'abord dans une optique de diminution des couts de prospection pétrolière, et puis pour l'étude des émissions naturelles de gaz à effet de serre.
L'objet du stage a été de développer un démonstrateur pour la résolution du problème d'estimation d'une carte de probabilités de présence sur le fond marin des sources d'émissions de ces panaches d'hydrocarbure, à l'aide d'observations en temps réel par des planeurs océaniques.

Pour ce faire, il a fallu avant tout mener une vaste étude physico-chimique de ces phénomènes. En se basant sur les propriétés lagrangiennes probabilistes du comportement turbulent d'un panache océanique, un algorithme utilisant une méthodologie Bayésienne a été développé, puis testé, grâce aux deux simulateurs spécifiquement développés pour le projet, un pour les suintements naturels et l'autre pour les missions des planeurs.

La suite affichée de ce projet est de passer rapidement à des tests in-situ des différents capteurs d'hydrocarbure sur les planeurs océaniques pour améliorer l'algorithme ainsi que les modules de suintements et le planificateur de mission. L'objectif à long terme serait qu'une partie de la prospection pétrolière soit effectuée par ces planeurs d'ici quelques années.

Oil seep Illustration, by the Woods Hole Oceanographic Institution, Santa Barbara