imprimer

Inscription à la newsletter

G8 & G20 Youth Summits 2012 par François Masurel

Retour à l'accueil - Toutes les actualités

 

François Masurel, élève à l'ENSTA ParisTech, a eu la chance d'être sélectionné pour participer aux G8 & G20 Youth Summits 2012. Il nous raconte son expérience.

Le début de l’aventure

En janvier dernier, j’ai reçu dans ma boite mail ENSTA ParisTech via une actu du BDE, une invitation à participer aux processus de sélection d’une délégation de jeunes actifs et étudiants français censés représenter la France au prochain sommet préparatoire du G20.
Après avoir envoyé un dossier d’une dizaine de pages, j’ai été retenu pour participer à une simulation de négociation de 3 jours à l’ESCP Europe où tous les candidats retenus devaient défendre la position d’un pays sur un thème en particulier. Je représentais pour ma part les intérêts du ministre allemand de l’environnement. Conjointement organisée par Youth Diplomacy et par le Ministère des Affaires Étrangères, cette sélection fut l’occasion pour moi de rencontrer des diplomates ayant participé au G20 de Cannes en 2011. Après deux entretiens individuels, j’appris avec étonnement que j’avais été choisi pour représenter le chef de l’état dans la délégation jeune française.

La formation

Durant plus de trois mois, j’ai eu la chance de rencontrer des représentants du monde politique, économique et des medias. La délégation française a pu rencontrer de manière informelle Marie-Claire Carrere-Gée, ancienne secrétaire adjoint de l’Élysée sous la présidence Chirac, Mr Poimboeuf, secrétaire général du G8 d’Évian de 2003, James Barnes, rédacteur en chef de CNN pour la présidentielle américaine de 2012 ou encore Mr Goldblatt, directeur de l’économie globale au Quai d’Orsay.
Nous avons également eu des entretiens avec des diplomates étrangers aux ambassades du Canada, de l’Inde, du Mexique et du Royaume-Uni.
En mai dernier, nous avons eu un grand oral de présentation des positions que nous souhaitions défendre devant le comité d’orientation de Youth Diplomacy constitué d’experts en relations internationales comme le Dr Jean-François Daguzan, directeur général adjoint de la Fondation pour la Recherche Stratégique.

Les négociations

Du 11 au 13 mai dernier, la délégation française est allée confronter, à Berlin, ses idées avec les délégations de l’Union Européenne, l’Allemagne, de l’Italie et du Royaume Uni. Trois jours de négociations intenses au bout desquelles est ressorti un communiqué décrivant la position commune de l’Europe pour le prochain sommet du G20 des jeunes.

Washington

Le 2 juin dernier, je me suis envolé pour Washington où j’ai retrouvé plus de 200 délégués issus des plus prestigieuses universités du monde et représentant les 19 autres membres permanents du G20. 
Nous avons eu la chance de rencontrer Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, d’assister à des conférences de secrétaires d’état à la politique étrangère américaine et de l’agence américaine d’aide au développement (USAID), la plus puissante institution de développement au monde.
Nous étions logés dans la George Washington University, l’une des plus grandes universités américaine en matière de santé, de droit et d’affaires publiques. Au fil des négociations, j’ai noué des liens très forts avec les autres délégués des chefs d’état.

La délégation française avait à cœur de parler d’emploi des jeunes, d’éducation, de droit d’accès à l’eau, du principe de réciprocité économique, d’encadrement des transactions financières, de la lutte contre la volatilité des matières premières et des nouveaux objectifs de développement durables post Rio +20. Les représentants britanniques et les représentants de l’ONU orientaient systématiquement les débats vers la jeunesse.

L’intensité des échanges que j’ai pu avoir avec les délégués étrangers était tout simplement incroyable. Chacun défendait les intérêts de son propre pays sans pour autant se transformer en porte parole de son gouvernement. L’objectif prioritaire était de proposer des solutions aux problématiques majeures de notre monde.
Cette expérience est tout simplement inoubliable et constitue un véritable complément à ma formation d’ingénieur. Cette expérience est tellement enrichissante que je ne peux que la recommander aux étudiants futurs ingénieurs. Cette ouverture d’esprit est indispensable et formatrice.

La suite

A partir de septembre, j’intégrerai bénévolement la cellule de recrutement de Youth Diplomacy et travaillerai aux côtés du Ministères de Affaires étrangères pour recruter les futurs délégations jeunes qui participeront notamment aux sommets du G8 jeunes à Londres, du G20 jeunes de Moscou ou encore le sommet mondiale de l’environnement COP 18 au Qatar en décembre prochain.