imprimer

Inscription à la newsletter

Économie et gestion

Au cours de la 3ème année, tous les élèves ingénieurs participent à une « formation – action » sur la gestion de projet et le management par projet (en savoir plus). Les élèves de la filière architecture navale suivent une formation spéciale.

Certains élèves peuvent aussi choisir le module « Information, Décision, Organisation et Management » pour approfondir les problématiques de l’information, de la décision et du management. Ce module comprend les cours suivants :

Ces enseignements sont destinés à fournir des savoirs et surtout à développer l’aptitude à gérer un projet, i.e. des ressources, à travailler et décider en équipe et au sein d’organisations complexes.

Il est aussi possible de choisir le module « Économie de l’environnement » pour acquérir les notions fondamentales de sciences économiques nécessaires à la compréhension de la problématique environnementale. Ce module comprend les cours suivants :

Il est également proposé aux élèves d’acquérir quelques connaissances complémentaires en choisissant en fonction de leurs projets professionnels un enseignement parmi les suivants :

Les cours d'économie et gestion de troisième année

Liste des cours :

Nom du coursECTS
Gestion des ressources humaines et management interculturel1
Management, décision économique et négociation - SICI (session 1)1
Management, décision économique et négociation - SICI (session 2)1
Economie de l'environnement et de l'énergie 21
Economie de la mobilité1
Economie du numérique1
Economie, droit et stratégie de la mer1
Conduite de projet d’ingénierie maritime1

Détails des cours :

Gestion des ressources humaines et management interculturel - EA301

Sensibiliser à la gestion des hommes dans le contexte professionnel :

. Connaître les principales composantes de la Gestion des Ressources Humaines, en découvrir les pratiques actuelles

. Eclairer quelques étapes-clés de la Gestion des Ressouces Humaines : les entretiens bilatéraux, la dynamique des individus et des équipes, la conduite du changement, …

. Reconnaître les différents styles de management et de leadership, et découvrir les principales tendances d’actualité à ce sujet dans un contexte en évolution rapide

. Comprendre l’impact des différences culturelles dans les entreprises, sources d’incompréhensions… ou de richesse

. Mieux se connaître soi-même, dans ses préférences et ses comportements au travail.

1 ECTS

Professeur(s):

  • César LEAL
  • Agnès RIEY
  • Pascal PONTY
Retour à la liste des cours
- Ea310

ECTS

Professeur(s):

  • René-Philippe TANCHOU
  • Jean-Louis BERAL
  • Satya-Lekh PROAG
  • Antoine GUILLOU
Retour à la liste des cours
Management, décision économique et négociation - SICI (session 1) - EA312

Ce séminaire s'appuie sur le modèle SICI (SImulation des CIrcuits économiques)qui constitue une représentation simplifiée de la structure d'une économie développée. Le fonctionnement de cette économie est intégralement déterminé par les décisions que prennent les équipes de participants qui ont chacune en charge un secteur productif (bâtiment, TP, machines, équipements industriels, biens de consommation intermédiaire et finale, services, transports, produits agricoles et alimentaires) ou un secteur de la vie économique et sociale (salariés, actionnaires, Etat, institutions financières). Le but du jeu est d'atteindre la meilleure performance économique globale.

Le premier objectif de ce jeu organisé sous la forme d'une compétition avec les étudiants du Master d'Economie Internationale, spécialité "Conseil en Organisation et Stratégie" de l'Université Paris 1, est de comprendre les liens existants entre les décisions microéconomiques (fixation des prix, des salaires, détermination des quantités produites et achetées etc.) et les performances macro économiques (taux de croissance, emploi, etc.). Le second objectif de ce jeu est de développer l'aptitude au dialogue, à la négociation et à la décision.

Concrètement, les équipes seront composées d'etudiants du Master de Paris 1 et d'élèves-ingénieurs de 3ème année de l'ENSTA. Elles auront à diriger les entreprises agrégées en quatre secteurs de production de l'économie, ainsi que l'Etat, les institutions financières, les syndicats de salariés et les syndicats patronaux. Ces équipes s'appuieront sur des règles du jeu qui seront exposées en début de matinée. Des abaques représentant les différentes fonctions de production, spécifiques à chaque secteur agrégé, seront distribuées, pour que les équipes puissent déterminer les niveaux de production associés aux niveaux des effectifs et à celui de l'investissement. Il en sera de même pour le fonctionnement des institutions financières. Ce jeu se voulant le plus représentatif possible du fonctionnement de l'économie contemporaine, les media et la communication auront une place très importante et chaque équipe pourra être amené à donner des conférences de presses à la télévision, à publier des dépêches AFP, à rédiger des journaux papier etc. Les enseignants, jouant le rôle d'experts et de journalistes, diffuseront également leurs appréciations et leurs analyses économiques sur le fonctionnement de l'économie. Les petites salles (S 45 ou S43) serviront de studio de télévision et les différentes interventions des équipes seront diffusées sur grand écran dans la grande salle (S 44). Les salles S43 et S 45 serviront à accueillir les 8 équipes (des 2 économies nationales s'affrontant) pour leur travail de préparation des négociations qui auront lieu 2 à 2. Toutes les consolidations auront lieu en S44 qui servira à la diffusion des conférences de presse des différents secteurs, à l'affichage des décisions et des performances de chaque secteur et de l'économie dans son ensemble.

En termes d'organisation, le cours est dédoublé et les élèves suivent seulement la session 1, i.e. en octobre (semaine de milieu).

1 ECTS

Professeur(s):

  • Richard LE GOFF
  • Roland LANTNER
Retour à la liste des cours
Management, décision économique et négociation - SICI (session 2) - EA312B

Ce séminaire s'appuie sur le modèle SICI (SImulation des CIrcuits économiques)qui constitue une représentation simplifiée de la structure d'une économie développée. Le fonctionnement de cette économie est intégralement déterminé par les décisions que prennent les équipes de participants qui ont chacune en charge un secteur productif (bâtiment, TP, machines, équipements industriels, biens de consommation intermédiaire et finale, services, transports, produits agricoles et alimentaires) ou un secteur de la vie économique et sociale (salariés, actionnaires, Etat, institutions financières). Le but du jeu est d'atteindre la meilleure performance économique globale.

Le premier objectif de ce jeu organisé sous la forme d'une compétition avec les étudiants du Master d'Economie Internationale, spécialité "Conseil en Organisation et Stratégie" de l'Université Paris 1, est de comprendre les liens existants entre les décisions microéconomiques (fixation des prix, des salaires, détermination des quantités produites et achetées etc.) et les performances macro économiques (taux de croissance, emploi, etc.). Le second objectif de ce jeu est de développer l'aptitude au dialogue, à la négociation et à la décision.

Concrètement, les équipes seront composées d'etudiants du Master de Paris 1 et d'élèves-ingénieurs de 3ème année de l'ENSTA. Elles auront à diriger les entreprises agrégées en quatre secteurs de production de l'économie, ainsi que l'Etat, les institutions financières, les syndicats de salariés et les syndicats patronaux. Ces équipes s'appuieront sur des règles du jeu qui seront exposées en début de matinée. Des abaques représentant les différentes fonctions de production, spécifiques à chaque secteur agrégé, seront distribuées, pour que les équipes puissent déterminer les niveaux de production associés aux niveaux des effectifs et à celui de l'investissement. Il en sera de même pour le fonctionnement des institutions financières. Ce jeu se voulant le plus représentatif possible du fonctionnement de l'économie contemporaine, les media et la communication auront une place très importante et chaque équipe pourra être amené à donner des conférences de presses à la télévision, à publier des dépêches AFP, à rédiger des journaux papier etc. Les enseignants, jouant le rôle d'experts et de journalistes, diffuseront également leurs appréciations et leurs analyses économiques sur le fonctionnement de l'économie. Les petites salles (S 45 ou S43) serviront de studio de télévision et les différentes interventions des équipes seront diffusées sur grand écran dans la grande salle (S 44). Les salles S43 et S 45 serviront à accueillir les 8 équipes (des 2 économies nationales s'affrontant) pour leur travail de préparation des négociations qui auront lieu 2 à 2. Toutes les consolidations auront lieu en S44 qui servira à la diffusion des conférences de presse des différents secteurs, à l'affichage des décisions et des performances de chaque secteur et de l'économie dans son ensemble.

En termes d'organisation, le cours est dédoublé et les élèves suivent seulement la session 2, i.e. en février (vacances d'hiver).

1 ECTS

Professeur(s):

  • Richard LE GOFF
  • Roland LANTNER
Retour à la liste des cours
Economie de l'environnement et de l'énergie 2 - EA314

Ce module poursuit et approfondit la présentation des instruments d'analyse présentés dans le premier module d'économie de l'énergie de 2° année, et il complète les cours du master EDDEE. Pour cette raison, nous aborderons des sujets très variés tels que les impacts économiques du changement climatique, les dynamiques économiques de long-terme (liens entre énergie et croissance), la gestion des déchets, la gestion de l'incertitude dans les décisions d'investissement, ainsi que le secteur des carburants et la mobilité électrique.

1 ECTS

Professeur(s):

  • Etienne ESPAGNE
Retour à la liste des cours
Economie de la mobilité - EA318

Derrière le titre de ce cours, se cachent deux objets de recherche différents :

- l'électro-mobilité, principalement les déplacements effectués à l'aide d'une voiture électrique. L'idée sera notamment d'identifier quelles sont les différentes physionomies d'émergence de l'automobile électrique (VE) et de réfléchir à l'implémentation de solutions de systèmes d'auto-partage électrique (type Autolib' à Paris, Auto-Bleue à Nice, etc.).

- les transports par câbles, type tramway aérien. A nouveau, nous réfléchirons aux contraintes socio-technico-économiques d'implémentation de tels systèmes.

La spécificité du cours sera ainsi de mixer une approche à la fois "systémique" et "territorialisée" appliquée aux solutions de mobilité technico-économiques innovantes. Pour cela, nous nous appuierons essentiellement sur les outils développés dans la littérature d'économie publique et industrielle.

Pour apporter un contenu empirique à ce cours et afin d'assurer un bon équilibre entre les dimensions théorique et empirique, trois des cinq séances seront également animées par des intervenants professionnels qui exposeront des cas illustratifs du cours.

1 ECTS

Professeur(s):

  • Jonathan BAINEE
  • Shadi SADEGHIAN
Retour à la liste des cours
Economie du numérique - EA319

Présentée comme un nouvel axe de croissance économique, l’économie du numérique renvoie aux nombreuses activités de production, d’intermédiation et de consommation de biens et services liés intrinsèquement aux technologies de l’information et de la communication (TIC). L’objectif de ce cours consiste à comprendre les mécanismes économiques et décrypter les stratégies concurrentielles des grandes firmes de l’informatique, de l’électronique grand public, des réseaux de communication et des médias (Apple, Google, Samsung, Amazon, etc) afin de souligner les enjeux de réglementation de ces activités.

En mobilisant à la fois les outils de la microéconomie et de l’économie industrielle, nous montrons en quoi ces TIC ont bouleversé les activités économiques traditionnelles, ont modifié les rapports de force concurrentielle et sont à l’origine d’activités complètement nouvelles, sources de forte valeur ajoutée. Dans ces activités spécifiques, ancrées dans l’économie des réseaux, nous présentons la particularité des coûts de production et étudions les différentes stratégies des firmes de l’économie numérique afin d’imposer leur standard ou leurs produits sur des marchés à tendance oligopolistique, voire monopolistique. Enfin, nous abordons le développement de nouvelles activités liées à l’exploitation massive de données personnelles ou impersonnelles (Big data) et la croissance de l’économie collaborative (Ubérisation de l’économie).

1 ECTS

Professeur(s):

  • Fabrice LEQUEUX
Retour à la liste des cours
Economie, droit et stratégie de la mer - EA325

Ce cours est destiné à donner à de futurs ingénieurs chargés de travailler à des activités touchant à la mer (construction navale, hydro-océanographie appliquée...) un ensemble de notions générales sur la question maritime. Compte tenu de l’extrême mobilité du sujet - les évolutions dans ce domaine sont particulièrement rapides - et bien qu’une mise à jour annuelle du support écrit du cours (380 pages A4) édité par l’ENSTA cerne au plus près l’actualité du sujet, l’objet didactique du cours n’est pas tant d’enseigner des connaissances juridiques, économiques et stratégiques que de donner aux futurs ingénieurs une capacité d’analyse critique leur permettant d’apporter un jugement pertinent sur les grands problèmes maritimes. Le support de cours joue le rôle d’un référentiel.

1 ECTS

Professeur(s):

  • Bernard DUJARDIN
  • Martine BONNY
Retour à la liste des cours
Conduite de projet d’ingénierie maritime - EA329

Introduit par une présentation du contexte commercial qui conduit le Chantier Naval à proposer un projet de navire en réponse à l’appel d’offre de l’Armateur, le cours est essentiellement centré sur le processus et la méthodologie que doit utiliser l’Architecte Naval pour réaliser un avant-projet et ensuite un projet de navire de commerce ou d’engin flottant.

Il comprend deux parties principales :

    I° Partie.

    Cette partie couvre les méthodes d’études et de calculs utilisées dans les différentes phases de développement du projet de navire :

  • Le processus de l’avant-projet et du projet.
  • Etablissement des bases de données par type de navires.
  • Evaluation des espaces et des volumes.
  • Déplacements et devis de masses.
  • Estimation des dimensions principales et des coefficients de forme.
  • Propulsion et production d’électricité.
  • Vérification de la stabilité et de l’assiette.
  • Choix des formes.
  • Cohérence du projet.
  • Compléments et applications : Calcul de la Jauge ; Etude de l’équilibre longitudinal du navire ; Evaluation du poids de la coque métallique, Evaluation du poids du navire lège, Prévision de la puissance de propulsion et choix de l’appareil propulsif.

    II° Partie.


    1-Conception des navires :

  • 1.1 -Transport de vrac liquide : Pétroliers, chimiquiers, gaz (GPL et GNL).
  • 1.2 -Transport de vrac solide : Vraquier (bulk carrier) etc.
  • 1.3 ransport de conteneurs : Portes conteneurs.
  • 2- Application de la méthode statistique au projet de navire

    Le cours est complété par des exercices et par l’étude, en temps limité (4 heures), de deux avant-projets : un transport de gaz de 81000m3 de capacité, un pétrolier de 2 millions de barils ou autres types de navires.

1 ECTS

Professeur(s):

  • André SUZAN
Retour à la liste des cours