imprimer

Inscription à la newsletter

Été 2014 : des étudiants de l'ENSTA ParisTech en stage luinguistique en Chine

Langues vivantes

Langues étrangères

L’enseignement répond à un double objectif. Il s’agit d’abord de renforcer les compétences linguistiques indispensables à l’ingénieur dans le contexte mondial d’aujourd’hui, par l’étude de l’anglais et d’une ou deux autres langues étrangères. Mais les cours, organisés par petits groupes, comportent aussi une forte dimension culturelle et une ouverture sur les civilisations étrangères, que prolongent des stages linguistiques organisés par l’École.

L’enseignement de l’anglais (172 heures au total) est fondé sur cette double articulation. La nécessité de maîtriser la langue des échanges internationaux n’est plus à démontrer. Elle se traduit par l’exigence d’un niveau minimum requis de 785 points au TOEIC (Test of English for International Communication) pour lequel est organisée une préparation.

En 1re année, les cours, qui font appel à des supports variés (presse, vidéo, textes littéraires…), sont consacrés au renforcement des compétences de base. En 2e et 3e années, les élèves, qui reçoivent tous une formation à l’anglais professionnel, ont le choix entre plusieurs enseignements plus spécifiques à connotation culturelle.

Outre les langues les plus répandues de l’espace européen (allemand, espagnol, italien, ainsi que le français pour les élèves étrangers, "français en langue étrangère" alias FLE), les élèves peuvent étudier l’arabe, le chinois, le japonais, et le russe.

De nombreux étudiants débutent à l’ENSTA ParisTech une de ces langues «rares».

 

Langues autres que l'anglais

Outre la deuxième langue, obligatoire (1h30 par semaine), il est possible de pratiquer une troisième langue étrangère. L'ENSTA propose l'étude de huit langues :

  • allemand
  • espagnol
  • italien
  • portugais
  • arabe
  • russe
  • chinois
  • japonais

Stages linguistiques à l'étranger

L’ENSTA ParisTech organise des stages linguistiques d’été de deux à trois semaines qui permettent la consolidation des bases acquises dans l’année et l’immersion dans une culture étrangère. Le stage linguistique est généralement prolongé par un stage d’immersion en milieu industriel dans le pays retenu. Une large gamme de stages ouvriers au Japon, en Chine, en Russie, en Argentine et en Italie est proposée.