imprimer

Inscription à la newsletter

Anne-Laure Bedossa, ENSTA 1993
Asset and Liability Management chez HSBC

Mes années ENSTA : "Des rencontres avec des passionnés de voile, la conception du catamaran Techniques Avancées"

Après ses classes préparatoires au lycée Henri IV, Anne-Laure Bedossa a intégré l’ENSTA et s’est spécialisée en Mathématiques Appliquées et Recherche Opérationnelle en 3ème année.

  • Pourquoi avez-vous choisi l’ENSTA ?

J’ai choisi l’école qui était la mieux classée, et qui heureusement était très généraliste. Le monde de la mer m’intéressait et au moment de mon choix je me suis demandé si je ne m’orienterai pas vers un métier liée à l’option Architecture Navale. J’ai changé d’avis en 3ème année.

  • En quoi l’école vous a-t-elle aidé à entrer dans le monde du travail ?

Grâce à un amphithéâtre de RH venue dans les locaux de l'école, j’ai rencontré la personne qui m’a recrutée pour mon 1er poste à la banque de gestion privée Indosuez.  

  • Quel poste occupez-vous aujourd'hui ?

Après 12 années dans l’Asset Management où j’ai travaillé sur la conception et la gestion de la gamme produits, et ayant acquis une expérience de management depuis 12 ans, j’ai souhaité en 2011 changer d’activité dans le monde la Finance.

Depuis 6 mois je dirige une petite équipe au sein de la gestion actif passif de HSBC France, chargée d’analyser, gérer et contrôler les risques de taux structurels de la banque.

  • Quelles sont d’après vous les qualités de la formation d'ingénieur ?

Je crois que l’ouverture vers des disciplines diverses à l’ENSTA, au delà du programme technique de l’année, est très importante et doit continuer à se développer. A l’époque il y avait déjà des cours de finance, langues, etc. Les projets également permettent d’acquérir des méthodes de travail et de rencontrer des personnes de la vie professionnelle.

  • Quels conseils donneriez-vous aux futurs diplômés ?

- Rencontrer des personnes de la vie professionnelle de différents horizons (prof/ chercheur/ entrepreneur/ cadre d’entreprise).

- Réfléchir au projet de vie personnel libérale/entrepreneur(euse). Pour les femmes, rencontrer d’autres femmes qui leur parlent de leur carrière.

- Acquérir une expérience à l’étranger au début de leur carrière,  après c’est plus compliqué (contraintes familiales/ salaires etc.).

- Parler et écrire PARFAITEMENT l’anglais, si ce n’est une autre langue en plus.