imprimer

Soutenance de thèse - Pierre-Henri Orefice

Retour à l'accueil - Toutes les actualités

 

Mercredi 10 octobre dernier, Pierre-Henri Orefice, doctorant à l'U2IS au sein de l'unité Informatique et Ingénierie des Systèmes, a soutenu sa thèse intitulée "Modalité Tactile lors d'Interactions Socio-Émotionnelles: de l'Humain au Robot".

Composition du jury

  • Mme Adriana TAPUS, Directrice de thèse
  • M. Medhi AMMI, Co-directeur de thèse
  • M. Moustapha HAFEZ, Co-directeur de thèse
  • Mme Elisabeth ANDRE, Rapporteur
  • M. Fernando VIDAL-VERDU, Rapporteur
  • M. Michel-Ange AMORIM, Examinateur
  • M. Gordon CHENG, Examinateur
  • M. Patrick HENAFF, Examinateur
  • M. Dirk HEYLEN, Examinateur

Résumé de la thèse

Aujourd'hui, les robots sont de plus en plus présents dans la vie quotidienne. L’étude et le développement de stratégies d'interaction sociale et émotionnelle constitue un point clé de leur insertion dans notre espace social. Ces derniers années, beaucoup de recherches se sont intéressées à la communication homme-robot en exploitant les expressions faciales, posturales ou encore vocales, mais très peu de recherches se sont intéressées à l’interaction physique via le toucher. Cependant, des recherches récentes dans le domaine de la psychologie et des interfaces homme-machine (IHM) ont montré le rôle de la modalité haptique et plus particulièrement tactile dans la perception des émotions et de leurs différentes dimensions (par exemple valence, activation, dominance). L’objectif de ce projet est d’exploiter cette modalité sensorielle dans l'interaction affective homme-robot. Sur la base du robot humanoïde MEKA, un ensemble de capteurs tactiles et physiologiques seront étudiés et développés afin de sensibiliser certaines régions de son corps (ex. bras, épaule, main) et détecter l’état émotionnel de l’utilisateur. Par la suite, une série d’études seront menées afin d'analyser le comportement des utilisateurs dans des situations d’interaction affective avec le robot. Les résultats de ces études nous permettront d’identifier des comportements affectifs haptiques types qui seront utilisés pour modéliser le comportement du robot dans des contextes d’interactions sociales.